Présentation

Stage Pâques 2014

Stage Pâques 2014

Un CEC c’est quoi?

Les centres créatifs sont nés dans les années septante dans un contexte socioculturel marqué par mai 68 et donc dans un esprit de valorisation de toutes formes d’expression libre.

Les objectifs de ces centres sont de permettre le développement des capacités d’expression de tout un chacun, sans exigence de pré-requis ni de perspective professionnelle.

Dès 1976, certains centres ont bénéficiés d’une reconnaissance en tant que CEC au sein du Ministère de la Culture de la Communauté Française.
Depuis, le secteur s’est considérablement développé et professionnalisé.
Un nouveau décret paru au Moniteur Belge en date du 12 novembre 2009 définit les nouvelles orientations des CEC, en les définissants comme « l’association proposant à tout public des ateliers réguliers et des projets dans toute discipline artistique pour laquelle la maîtrise technique n’est pas une fin en soi mais contribue au développement de l’expression et de la créativité des participants.

HistoriqueDSCN7637

« Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d’oser les tenter  » 

Bernard Werber « La révolution des fourmis »

Le CEC est né en juillet 2009 suite à un « glissement » de reconnaissance de l’asbl « Les Ateliers du Bout du Monde » basée à Thorembais-Les-Béguines. Après dix années de travail comme Centre d’expression et de créativité, cette association a décidé de réorienter ses activités et le Centre culturel de Perwez a décidé de reprendre le flambeau.
Logé dans une infrastructure de grande qualité, et habilité à gérer des ateliers créatifs diversifiés, le Centre culturel était idéalement positionné pour relever ce défi.
Progressivement, les ateliers se sont développés, au départ essentiellement autour des arts plastiques, pour ensuite proposer des  ateliers de théâtre et de chant. Pendant les périodes de congés scolaires, des stages sont organisés pour enfants et ado. Plus récemment, et suite notamment au projet roulotte, nous avons développé de nouveaux ateliers ; le jazz manouche, des ateliers art et musique autour des thématiques de gens du voyage, de l’écriture et enfin, plus récemment de la danse créative pour enfants et pour adultes.

En 2012, Osez’Art a entamé un projet de restauration d’une ancienne roulotte de forain. Depuis sa rénovation, elle s’installe chaque année, le temps d’une saison culturelle (septembre à juin) dans un village des environs (entité de Perwez). En été, elle revient s’installer sur la Grand-Place, en face du Centre culturel et accueille des stages. Chaque mois de septembre, elle repart vers une nouvelle destination. Pendant un an, les activités liées à l’art et à la créativité sont proposées dans le village, mais la roulotte accueille aussi d’autres initiatives locales pour autant qu’elles soient de nature culturelle ou sociale. Les initiatives se définissent en fonction des lieux, des rencontres, des idées et d’éventuels partenaires.

La roulotte, c’est évidement la porte ouverte à tous les rêves. Associée au voyage, aux rencontres, à l’imprévu et aux arts, elle symbolise pour nous parfaitement le champ des possibles qui s’associe tellement bien avec la créativité.

Ce chemin que nous avons choisi d’emprunter aujourd’hui est loin d’être celui de la facilité, comme la vie des gens du voyage… mais le rêve était immense et la force d’y croire nous a permis de convaincre d’autres personnes de soutenir et monter ce projet avec nous et de parvenir à le concrétiser. Nous souhaitons maintenant trouver les moyens de développer les activités, ce qui suppose de disposer de temps suffisant pour créer des liens avec la population et le tissu associatif.

Osez’Art a également développé une forte propension à travailler en partenariat. Au fil des années, des rencontres et des expériences, nous avons créé un réseau important de partenaires qui se développe d’année en année.

Pour l’essentiel, les activités d’Osez’Art se basent sur l’expression citoyenne, que ce soit la plus simple réflexion sur la vie au quotidien ou la manière d’occuper l’espace public, avec la présence de la roulotte, par exemple.

Notre CEC veut interroger le présent, le passé, le futur ; la place de l’humain, le rapport aux autres (semblables ou différents) ou aux objets, la relation au « fonctionnel » ou à « l’esthétique », mais aussi les autres cultures, celles qui viennent de loin (comme l’Inde) ou celles qui viennent de tout près mais nous semblent étrangères (cfr le travail de l’Autre Lieu).

Mais au travers de toutes ses activités, notre CEC se veut d’abord un lieu de rencontres humaines, d’échanges, de découvertes, d’expérimentations, où l’on partage ensemble, avec toutes nos différences; le plaisir de s’exprimer et de créer et la découverte de nos (immenses) potentialités.

Osez’Art se veut aussi un CEC audacieux, de fait, c’est ainsi que nous avons nommé notre roulotte. Les idées un peu décalées ne nous font pas peur, elles nourrissent notre envie de bouger, d’être mobiles et de mobiliser. De par le chemin parcouru, notre structure occupe aujourd’hui une place essentielle du paysage culturel de toute notre région.

Osez'ArtPrésentation